Skip to content

3 techniques de maçonnerie en pierre

closeup-hand-worker-plastering-cement-wall-building-house

L’humanité a évolué de différentes manières. Au fil des décennies, ils ont construit des structures de plus en plus complexes. Probablement l’une des plus anciennes façons de construire remonte à quelques milliers d’années et est connue sous le nom de maçonnerie de pierre.

La maçonnerie en pierre consiste à façonner des morceaux de roche brute en formes géométriques précises, puis à agencer les pierres ainsi obtenues à l’aide de mortier pour former des structures. Les outils de base utilisés par les tailleurs de pierre consistent en une règle métallique, un maillet et des ciseaux.

Les différentes techniques de maçonnerie de pierres

Découvrez les différentes techniques employées dans la maçonnerie de pierres. Ces techniques ont évolué avec les changements dans le mode de vie des gens et la modernisation de la construction.

Technique traditionnelle d’empilement à sec

Dans cette technique, les murs sont soigneusement empilés avec des pierres sans joints de mortier. C’est la gravité qui maintient le tout ensemble. Cette technique implique peu de dépenses, à l’exception de la main-d’œuvre. En général, dans la technique de l’empilement à sec, le mur de pierres debout est large à la base et s’amincit au fur et à mesure que la hauteur augmente.

Avantages

  • Attrayant, solide et pouvant durer des centaines d’années.
  • Présente les métiers d’antan
  • Révèle le caractère traditionnel
  • Respect de l’environnement
  • Peut être réutilisé plusieurs fois
  • Contrairement au mur de briques, la structure en pierre a une longue durée de vie.

Inconvénients

  • Le coût de la main-d’œuvre est élevé et la construction est lente et coûteuse.
  • Une structure inadaptée peut entraîner l’effondrement de la propriété.
  • Ne convient pas aux murs ou aux bâtiments élevés

Technique traditionnelle de la pierre maçonnée

Dans cette technique de maçonnerie, la fondation du mur doit être solide afin que les joints ne se fissurent pas facilement. Pour ce faire, l’utilisation d’une pâte composée de chaux et d’eau permet de lier les matériaux entre eux. Remarque : la construction d’un mur en pierre mortier est plus difficile en hiver et pendant la saison des pluies.

Avantages

  • Les blocs de béton sont plus résistants aux intempéries, aux parasites, aux moisissures et au feu.
  • Les matériaux pour ces blocs de béton sont disponibles localement
  • Ils sont facilement disponibles en différentes tailles et couleurs.
  • Les blocs de béton offrent une bonne isolation contre la chaleur, le bruit et l’humidité.

Inconvénients

  • Étant lourds, les blocs de béton sont difficiles à manipuler et nécessitent davantage de main-d’œuvre.
  • Vous avez besoin d’une grande quantité d’acier pour renforcer les structures en béton de ciment.
  • Les prix des blocs de béton varient en fonction de la région, du coût du ciment et de la disponibilité.
  • Les problèmes de plomberie dans les structures en béton maçonné sont trop difficiles à résoudre.

La technique moderne de la pierre plaquée

Aujourd’hui, la plupart des ouvrages en pierre consistent en un placage de pierre non structurel contre un mur structurel en blocs de béton. Le mortier de béton est composé de ciment portland mélangé à du sable, du gravier et de l’eau.

Dans cette technique, les maçons veillent à ce que les plus grosses particules de gravier s’emboîtent comme des petits doigts pour que le béton soit durable.

Avantages

  • Moins coûteux et plus durable lorsqu’il est installé correctement
  • Offre une beauté naturelle à l’extérieur de la maison
  • Idéal pour les murs qui ne nécessitent pas de support supplémentaire
  • Elles sont légères et se présentent sous forme de panneaux plus grands, ce qui facilite leur installation en un temps plus court.
  • Ils nécessitent peu d’entretien et peuvent être utilisés sur diverses surfaces, notamment la pierre, le métal et le bois.

Inconvénients

  • Permet à l’humidité de s’infiltrer à travers les joints, ce qui entraîne des problèmes de moisissure.
  • Une mauvaise installation peut entraîner des cassures et des ébréchures.
  • L’utilisation de produits de nettoyage abrasifs peut endommager la surface.
  • Des fissures dans le mortier peuvent se produire en raison de tremblements et de séismes.

Source : axmasonry.com